pensionnat Kakaru

Les étoiles disparaissent et les contractants apparaissent.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 meurtre à la piscine(libre)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



meurtre à la piscine(libre) Empty
MessageSujet: meurtre à la piscine(libre)   meurtre à la piscine(libre) EmptyDim 6 Juin - 1:26

Alors c'est lui, Jack Frelon. Cet homme est un des hommes les plus riches de la ville, il controle une grande partie de la pegre et le deal n'a plus aucun secret pour lui, que ce soit les medicaments, les drogues ou les armes. C'est le genre d'hommes à aimé se vanter en publique, le genre à genre à prendre ses bains dans du champagne. Mais pas cette fois. Cet homme a fait une grande erreur, une entreprise nouvelle lui a proposé de s'allier et de partager les benefices, un groupe qui veut prendre pouvoir sur la ville, bref une demande d'associé. Mais ce Jack est bien trop radin pour accepter, malgré les menaces de mort, il n'a jamais plié sous aucunes demandes. Alors il va mourrir comme c'est prevu, l'homme a meme été avertis de l'heure de sa mort. Entre 12h00 et 13h00. Une bonne blague, ce bon vieux Jack n'y croyait pas une seconde, et pour narguer, le voila en train de nager dans une piscine publique, entourés d'enfants et d'dultes en tous genre. Peut t'etre qu'il pensait qu'il ne craignait rien au milieu de tous ses gens, ou alors il etait simplement trop sur de lui. Pourtant quelqu'un l'avait deja repéré, son assassin. Son nom, Reiji, un garçon ordinaire en apparence. Ce garçon n'est pas à la piscine, mais sur le toit d'un immeuble dont la vue est sur la piscine.

Un oeil dans le viseur, et Reiji est deja pret à faire feu, attendant les ordres. Un sniper, c'etait classique, mais efficace dans ce genre de situation, et sans bavure, Reiji etait assez loin pour qu'on ne puisse distinguer son visage. D'ordinaire un tueur meme experimentés aurait du mal à atteindre sa cible à cette distance, mais Reiji n'est pas ordinaire. Et puis une voix dans sa tete se fit entendre. Feu... Reiji retint son soufle pour stabiliser l'arme contre lui et appuya sur la gachette. La balle partit dans un son assourdissant, suivis de cris provenant de la piscine. Jack flottait au bord de l'eau, laissant derriere lui une trainée rouge. C'est finis, il est mort.


*va sur place t'assurer qu'il soit mort*

*bien professeur*

Reiji rangea son sniper dans une valise noire qui semblait ordinaire. Il ramassa meme la douille sur le sol. Aucune emprunte, aucun cheveux, rien ne prouvait que c'etait lui, il etait passé comme un fantome. Reiji ramassa egalement un sac rouge et le mit sur son epaule. Il quitta le toit et prit des escaliers de secours pour se rendre à l'avant dernier etage, puis l'ascenceur de l'hotel comme prevu. A l'interieur, personne n'avait entendu le bruit du sniper, ou en tout cas, personne ne se doutait que c'etait de ce toit ci. Les cameras de l'hotel ont subis une panne soudaine de 15 minutes, aucune bande n'a enregistré ce qui s'est passé, tout comme les televiseurs. Si on questionnait Reiji, il dirait qu'il etait de passage venu voir une amie. Quelqu'un qu'il connaissait habitait effectivement à cet avant dernier etage et pouvait lui servir d'allibis. Et puis Reiji ne debarquait pas du dernier etage qui donnait acces au toit. Bref il serait vite lavé de tous soupçons. Arrivé en bas Reiji commence à s'eloigner dans la rui d'un air tranquille. Une voiture rouge s'arrete à coté, par la fenetre Reiji donne la valise contenant le sniper à la personne dans cette voiture, qui repart aussitot. Dans le sac rouge restant, il y a juste une serviette, de la creme solaire et un shampoing. Reiji se dirigea vers la piscine dont deja la police sur place bloquait l'entrée. Il arriva jusqu'à la limite provoqués par la fameuse bande jaune, alors que la police semble mettre une sorte de sac tres lourd sur un corbillard dans une ambulance. Jack etait bel et bien mort.

Qu'est ce qu'il s'est passé??

Il avait dit cela d'un ton indifferent, comme si il venait juste de decouvrir tout cela. Il voulait simplement savoir ce qu'il venait d'arriver, si les gens autour de lui sont au courant de la moindre information, alors forcement la police le sait aussi. C'est pour cela que Reiji s'etait adressé à la premiere personne pres de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



meurtre à la piscine(libre) Empty
MessageSujet: Re: meurtre à la piscine(libre)   meurtre à la piscine(libre) EmptyLun 7 Juin - 19:11

Akiyuki venait de sortir du pensionnat. Il s'était disputé avec un de ses amis qu'il a mis en rogne, bref, vive le week end en perspective. On était un samedi après midi et il faisait chaud. Pour se détendre et se rafraichir, il voulut aller à la piscine. Mais voilà, le sort a décidement voulut s'acharner sur lui et quelqu'un s'est fait assassiner juste avant qu'il n'arrive. Pfff... Vraiment... Akiyuki pris son paquet de Lucky et en sortit une cigarette qu'il alluma. Il regardait les policiers s'afferer derrière la bande jaune. Mince, il aurait bien aimé voir qui s'était. Mais bon, aucune chance. Il attendit et là il vit un brancard sortir par l'entrée publique de la piscine avec un corp d'un adulte apparement. Bah, du moment que ce n'était pas un enfant qui s'était fait assassiné. Il entendit quelqu'un arriver derrière lui. Le jeune homme en question se mit à coté de lui et regarda le brancard et les policiers emmener le corp. Puis il entendit:

Qu'est ce qu'il s'est passé?

Akiyuki regarda le jeune homme et reporta son attention sur les policers et répondit:

Bah, apparement, un homme s'est fait assassiné alors qu'il nageait tranquillement. Et moi je suis venu là pour rien comme d'habitude.

Akiyuki résigné, soupira. Non mais franchement qu'elle idée d'assassiner un type en pleine après-midi devant tout ce monde? Il continua plus pour lui meme que pour le jeune homme à ses cotés.

A mon avis, c'est encore une histoire de gang qui a mal tourné. Surtout pour qu'il se fasse tuer en pleine après midi. Devant ces gosses en plus. Le tueur n'a pas de coeur...

Akiyuki regarda les enfants qui était assis sur des chaises, des couvertures chauffantes sur eux et des personnes de la police les questionnant. Il fut pris d'une violente fureur et amertume envers le meurtrier et les policiers. Il jetta le megot de sa cigarette par terre et l'écrasa avec force. Il ressortit une autre cigarette, pas du tout calmé. En plus il ne lui en restait que quatre pour finir le week end. Vraiment, c'est une journée où il vallait mieu rester chez soi.
Revenir en haut Aller en bas
 
meurtre à la piscine(libre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)
» Lettre [libre]
» [intervention, Tribunes: Bouquet final [PV nakor +Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
pensionnat Kakaru :: Ville :: Piscine et bain-
Sauter vers: